Enfants éternels

Je n’ai pas connu l’enfant que tu étais
mais sur une photo perdue dans un tiroir
j’ai vu que ton sourire était toujours le même.

Quelle chance avons nous de nous être trouvés
dans l’univers immense
dans la lumière du soir,

enfants éternels,
dont les âmes jumelles s’aiment,
s’aiment, bien par delà le Temps.